Molluscum contagiosum

Molluscum contagiosum

Qu’est-ce ?

Les lésions de Molluscum Contagiosum sont caractérisées par des papules mesurant de 1 à 5 mm, lisses, et pouvant présenter une ombilication centrale.
Les lésions peuvent être isolées ou multiples et peuvent être groupées ou éparses. En moyenne, vous pouvez présenter entre 10 à 20 papules, mais ce nombre peut varier entre une papule et plusieurs centaines.

Les localisations sont variées au niveau de la peau, mais se retrouvent plus rarement, voire jamais, sur les paumes des mains, la plante des pieds et les membranes muqueuses (au niveau de la bouche, de l’œil ou des parties génitales).

Les régions généralement les plus touchées sont le tronc (27 %) et l’intérieur du coude (23 %), suivies par l’aisselle et la partie arrière des genoux.
Chez l’adulte, l’infection est généralement transmise par voie sexuelle. Dans ce cas, les lésions sont localisées dans les régions pubienne et génitale, sur le haut des cuisses et sur la partie inférieure de l’abdomen.

Le Molluscum Contagiosum est diagnostiqué par un examen clinique. En cas de doute, contactez votre médecin.

Origine

Le Molluscum Contagiosum est une infection cutanée courante provoquée par un poxvirus existant sous plus de 4 formes différentes. Le Virus du Molluscum Contagiosum de type 1 est de loin le plus fréquemment observé. Répandu dans le monde entier, il touche des personnes de différentes origines ethniques, et plus particulièrement les enfants et les patients immunodéprimés.

Le Molluscum Contagiosum est un problème de santé chez l’enfant, mais également chez l’adulte. Chez ce dernier, le Virus du Molluscum Contagiosum, généralement de type 2, se propage principalement par voie sexuelle.

La contagiosité est très élevée, équivalente à celle des poux.
Le Molluscum Contagiosum se transmet par contact direct avec la peau et plus vraisemblablement par contact avec des serviettes ou des vêtements infectés. Après infection de la peau d’un patient par le Molluscum Contagiosum, la propagation des lésions est favorisée par l’auto-inoculation (en se grattant par exemple, il est possible de disséminer le virus sur d’autres parties de son corps). Un environnement chaud et humide est propice aux infections et à leur propagation. Les piscines couvertes sont des lieux communs de contagion. Il est largement reconnu que le fait d’être atteint d’immunosuppression ou d’une dermatite atopique, et donc d’avoir une barrière cutanée altérée, peut favoriser le risque de contagion.

La période d’incubation varie entre 2 semaines et 6 mois. Chez la plupart des patients ayant un système immunitaire compétent, le Molluscum Contagiosum régresse spontanément sans laisser de cicatrice. La période de guérison moyenne du Molluscum Contagiosum varie entre 6 et 9 mois. Toutefois, la guérison spontanée peut parfois prendre plusieurs années.

Les lésions de Molluscum Contagiosum sont généralement asymptomatiques, mais peuvent parfois s’accompagner de démangeaisons, de sensations de brûlure ou de douleur. Ces symptômes et/ou complications sont fréquents et ont été observés chez 33 % d’enfants atteints de Molluscum Contagiosum. La complication la plus fréquente est l’inflammation autour des lésions, présente dans 10 à 75 % des cas. Elle peut apparaître comme un simple érythème ; toutefois, les patients atteints de dermatite atopique présentent souvent des plaques d’eczéma autour des lésions de Molluscum Contagiosum.

Die Inkubationszeit liegt zwischen zwei Wochen und sechs Monaten. Bei den meisten Patienten mit funktionierendem Immunsystem klingen die Dellwarzen spontan ab, ohne Narben zu hinterlassen. Die durchschnittliche Heilungsdauer beträgt sechs bis neun Monate, in seltenen Fällen sogar bis zu mehreren Jahren.

Dellwarzen sind oftmals mit keinen weiteren Symptomen verbunden, können aber auch mit Jucken, Brennen oder Schmerzen einhergehen. Diese verbreiteten Symptome und Komplikationen wurden bei 33 % der Kinder mit Molluscum contagiosum beobachtet. Die häufigste Komplikation ist eine Entzündung in der Umgebung der Läsionen, die in 10 bis 75 % der Fälle festzustellen ist. Sie kann sich als einfaches Erythem (Rötung) oder bei Neurodermitis-Patienten als Ekzem um die Dellwarzen äussern.

Traitement

Il n’existe pas de consensus officiel sur la prise en charge du Molluscum contagiosum. Plusieurs alternatives existent pour prendre en charge le Molluscum contagiosum :

  • Les traitements locaux mécaniques comme le curetage (pouvant être associé à un anesthésique local)
  • Les traitements locaux chimiques comme une solution d’hydroxyde de potassium
  • L’abstention thérapeutique

Les choix thérapeutiques doivent être proposés par votre médecin en fonction de différents critères comme l’âge ou le nombre de lésions.

Conseils pratiques

Cette infection est contagieuse, il est donc nécessaire d’être vigilant pour éviter la contagion, au sein de la famille notamment.
La transmission du virus se faisant par contact direct avec la peau d’une personne atteinte, ou par l’intermédiaire d’objets contaminés, il est nécessaire de :

  • Ne pas gratter les Molluscum qui peuvent alors contaminer la peau avoisinante et d’autres parties du corps.
  • Bien se laver les mains après avoir touché un Molluscum ou la peau environnante.
  • Eviter les contacts directs avec la peau d’une personne atteinte de Molluscum.
  • Baigner les enfants séparément au sein d’une fratrie, éviter la piscine.
  • Ne pas partager les affaires personnelles : serviettes de toilette, vêtements, savon…
Um Ihnen bei Ihrem Besuch auf unserer Webseite den bestmöglichen Service und die höchstmögliche Benutzerfreundlichkeit gewährleisten zu können, verwendet unsere Website Cookies. Wenn Sie unsere Website weiter nutzen, stimmen Sie der Speicherung von Cookies zu. Zur Datenschutzerklärung