Pied d’athlète

Qu’est-ce ?

Appelée aussi Tinea pedis, cette mycose est bénigne. C’est la plus fréquente dans les pays industrialisés. 25% de la population européenne est concernée au mois une fois dans sa vie. Les hommes sont plus touchés que les femmes. Il est exceptionnel chez l’enfant.

Le pied d’athlète se caractérise par une peau blanche et ramollie particulièrement entre les orteils. Cette peau pèle et se fissure facilement. Le pied d’athlète est également associé à des démangeaisons. Il touche généralement d’abord tout l’espace entre le 4ème et le 5ème orteil. Le pied d’athlète est très contagieux.

 

Origine

Chez les mycoses, il ne s’agit pas de petite bête mais de champignons. Ce champignon microscopique est présent dans notre environnement. Ils profitent d’un ensemble de conditions favorables à leur développement (chaleur, humidité…) pour coloniser notre peau, nos ongles ou nos muqueuses et y donner une mycose.

Les champignons qui causent le pied d’athlète son appelés dermatophytes (champignons filamenteux). La contamination par ce champignon se fait par l’intermédiaire de squames infectées et est particulièrement favorisée par  l’humidité et la chaleur constante des pieds, mais aussi entre autres par la transpiration des pieds,  les bains longs et chauds, le port de chaussures imperméables (transpiration) …

L’absence de traitement ou un traitement interrompu trop tôt peut engendrer la contamination de la plante du pied et des bords latéraux

Un pied d’athlète non traité ou pas assez longtemps traité peut engendrer non seulement une contamination des ongles des orteils (mycose de l’ongle) mais peut aussi devenir source d’autres complications : le champignon peut s’étendre à la plante du pied et aux bords latéraux, ce qui est appelé en médecine, mycose de type “mocassin”. La plante du pied et les bords latéraux deviennent très rouges et secs.

Traitement

60 % des patients atteints de pied d’athlète ne se traitent pas correctement. Mauvaise application du traitement ou non-respect de la durée de traitement, les récidives sont très fréquentes mais pourraient être évitées.

Lorsque l’atteinte est isolée ou peu étendue, un antifongique local associé à des mesures d’hygiène suffit. En revanche si l’atteinte est étendue ou récidivante, un antifongique par  voie orale peut s’avérer nécessaire.

La durée du traitement varie avec la gravité de l’affection mais aussi avec le type d’antifongique utilisé.

Un antifongique fongistatique inhibe la croissance du champignon sans le tuer. Le traitement doit donc être poursuivi jusqu’à la mort “naturelle” du dernier germe.

Un antifongique fongicide tue le champignon. Le traitement sera alors plus rapide qu’avec un fongistatique et surtout il y a moins de risques de rechute. Sans oublier que 64% des patients ont des mycoses cutanées au moins 4 fois par an ; et que les patients connaissent des récidives pendant 7 ans en moyenne.

fusswaschesockenleinewaschmaschine

Une bonne hygiène des pieds

Bien se laver les pieds.

Bien les sécher en insistant sur les espaces interdigitaux.

Renouveler et traiter le linge

Changer la serviette de séchage tous les jours.

Changer de chaussettes tous les jours.

Traiter chaussures et chaussettes avec un moyen antifongique, p.ex. une poudre antifongique.

Laver à haute température

Laver serviettes et chaussettes à 60°C.

Pour votre entourage :

  • Pas de tapis de bain
  • Ne pas marcher pieds nus
  • Passer l’aspirateur régulièrement
  • Ne pas échanger serviettes, chaussures, chaussons, chaussette

N’oubliez pas qu’une mycose ne guérit jamais seule. Négliger un traitement peut conduire à d’autre complications : le champignon peut s’étendre à la plante du pied et aux bords latéraux (mycose de type “mocassin”).  Ceux-ci sont très rouges et secs. Il est possible ou même probable qu’une infection des ongles des orteils (mycose de l’ongle) s’ensuive.

Um Ihnen bei Ihrem Besuch auf unserer Webseite den bestmöglichen Service und die höchstmögliche Benutzerfreundlichkeit gewährleisten zu können, verwendet unsere Website Cookies. Wenn Sie unsere Website weiter nutzen, stimmen Sie der Speicherung von Cookies zu. Zur Datenschutzerklärung